Archives, 2021, intervention in situ présentée au Musée d’art de Joliette


Alors qu’elle a invité les employés du Musée d’art de Joliette à s’intéresser à sa collection dans le cadre de l’exposition Rencontres, Chloé Desjardins a jeté son dévolu sur le bâtiment du Musée considéré ici comme une œuvre architecturale en soi. Cette enveloppe architecturale protégeant l’ensemble de la collection est également garante de la capacité de l’institution à réaliser sa mission qui est de conserver et diffuser l’art d’hier et d’aujourd’hui. On doit au père Wilfrid Corbeil, c.s.v. la réalisation du bâtiment inauguré en 1976, dont la structure originale subsiste toujours. Il s’est inspiré du travail de l’architecte Le Corbusier et de l’architecture traditionnelle des églises, incluant une chaire et une nef en hauteur, pour créer une maquette qui a mené à la construction du Musée. Le bâtiment a fait l’objet de rénovations en 1985 puis 1992, qui ont transformé et adapté ses espaces pour correspondre aux nouveaux besoins de l’institution. Rouvert en 2015, à la suite d’une autre rénovation majeure qui a duré un peu moins de deux ans, le bâtiment actuel du Musée se veut une manifestation de son ouverture et de son désir d’être un lieu vivant et accueillant, inscrit dans sa communauté. Une construction qui évoque la chaire qui était aménagée dans les escaliers et les marquages au sol réalisés par Desjardins à tous les étages attirent l’attention sur l’histoire du bâtiment, dont l’aménagement a été modifié au fil du temps.

Commissaire : Anne-Marie St-Jean Aubre


Crédits photos: Maxime Brouillet et Paul Litherland