Démarche

La question du statut de l’œuvre et son rapport au spectateur est au centre de ma démarche artistique. Elle s’incarne dans le choix des formes et des objets que je représente et par la façon dont je compose mes installations. En reproduisant des emballages, des outils, des matériaux servant à la création artistique – et plus récemment des éléments relatifs à l’architecture (échafaudages, colonnes) –, je veux rendre visible les structures externes de la conception, de la production et du fonctionnement des œuvres d’art. Mes pièces sont essentiellement « mises en scène » de manière à rejouer les modes de présentation reconnaissables et comprises de tous (le musée, le monument, etc.). En outre, j’associe des éléments apparemment incompatibles ou contraires pour susciter la réflexion sur nos a priori. Composé d’éléments qui ne sont pas ce qu’ils semblent être de premier abord, mon travail est basé sur une idée de départ simple, qui est ensuite déconstruite, puis présentée à la manière d’une énigme à résoudre. Mes œuvres sont donc pensées pour placer le spectateur au centre d’un questionnement sur la valeur, l’originalité et la signification de ce que lui est donné à voir. Centre depuis lequel son regard est dirigé vers l’extérieur du cadre. En ce sens, elles piquent non seulement la curiosité, mais elles poussent l’observateur à faire usage de sa sensibilité et de son sens critique.